Akela 2AKELA le Cri du Loup

Contact: Akela30@orange.fr

 

 

Bonjour et Bienvenue, 

Vous êtes de passage ?

 Ça ne fait rien, entrez, n’ayez pas peur, C’est sûr que ce n’est pas tous les jours qu’on vous invite à pénétrer dans la tanière d’un loup, mais rassurez vous, notre réputation de bête féroce est surfaite. Je vous reçois en ami, venez, je vais vous faire visiter.

Me voilà dans mes nouveaux meubles, la peinture est encore toute fraîche, il faut que je revois l’agencement de quelques recoins, mais déjà c’est habitable. Tant mieux, je regrette un peu mon ancienne tanière mais par moment, même un loup doit savoir prendre des décisions déchirantes. Jusqu’à présent je logeais dans un petit Blog, dans le Midi, j’étais entouré d’amis, mais c’était vraiment trop petit, toutes mes affaires étaient mélangées, mes billets d’humeur par ci, mes histoires de sorcières par là, et je ne vous dirai pas où j’ai retrouvé mes souvenirs de jeunesse. Et surtout, impossible d’y recevoir mon Grand-père, avec ses mémoires, ses récits de guerre,l'Exode de même pour mon grand-oncle C'est bien gentil de mourir au champs d’honneur, mais qui c’est qui doit maintenant s’occuper de son carnet de route et des lettres écrites à ses parents ?. En 1918, ils n’avaient pas le Web dans les tranchées, c’est tout sur papier. Il m’a fallut tout retranscrire, un travail de romain, je ne vous dis pas.
Enfin, ce n’est pas parce que j’ai trouvé de nouveaux locaux que je vais abandonner les amis de Midi Blog. J'irais les voir tous les deux trois jours, et je leur amènerai quelques petites histoires dans le panier que m’a prêté le Petit Chaperon Rouge. C’est vrai, j’allais oublier, il faut que je vous dise : Ce que vous vous avez pu lire jusqu’à présent sur cette sordide affaire, ce n’est que menterie, mais je vous expliquerai mieux dans le petit salon intitulé « Le Clan des Loups ». C’est juste après l’espace « Mes amis les sorciers », il vous suffit d’avancer encore un peu, voilà, après vous avez la pièce consacrée aux « Souvenirs d’Enfance », j’y ai mis un divan au cas où Sigmund me demanderait de m’allonger.

Comment ? L’espace « Jacob- Delafont » ? Au fond du couloir à gauche, quoique vous pouvez prendre le raccourci, "Aller au petit coin"

 Mais je parle, je parle, je ferai mieux de vous conduire à la colonne des Rubriques, vous connaîtrez toutes les pièces de ma tanière, il y a même un plan, il suffit de cliquer. Je serai très heureux de bénéficier de vos remarques, commentaires, critiques et conseils que vous pouvez déposer dans "le Livre d'Or" 

Maintenant que vous connaissez les lieux, faîtes comme chez vous, en sortant, vous pouvez laisser la porte ouverte, et n’hésitez pas à revenir, si vous passez dans le coin.

Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement