Je suis Athée, Dieu m’est témoin.

 
Il y a quelques temps j’ai été me promener sur un blog consacré à l’athéisme, le sujet me paraissant intéressant. En fait j’ai été atterré, je n’ai pas compris où se situait le « courage de ses convictions » en inscrivant ATHÉE sur une tombe. Tout le reste du prêchi-prêcha de l’auteur étant du même acabit « paranoïde », donc mes braves gens, n’écoutant que mon bon sens, j’ai écrit un commentaire à la suite de la note « perpétuelle » affichée sur le blog, Bon d’accord, j’avoue, je n’ai pas pu résister au bon vieux mot éculé, « je suis athée Dieu Merci » , ce qui est vrai par ailleurs en ce qui me concerne, puis j’ai fait remarqué que nous n’étions plus au Moyen âge, et que je ne voyais pas ce qu’il y avait de courageux à proclamer son athéisme en 2008, la démarche excessive de l’auteur me faisant penser à ces militants naturistes qui, lorsqu’il fait froid, mettent un pull mais se baladent les fesses à l’air. Ma petite contribution arrivait en vingtième position derrière d’autres.
Le lendemain je suis retourné sur le site pour voir si le bloggueur avait répondu à mon commentaire, et là surprise, non seulement le mien a disparu, mais les autres aussi, de plus il n’est plus possible d’en amener de nouveaux. Ainsi être athée ce serait refuser le débat ? Ce serait aussi faire preuve d’autant d’intolérance et d’obscurantisme que la sainte inquisition ?
On me contrarie ? Je ferme l’accès aux commentaires.
 Par contre nous avons droit maintenant à une litanie de citations, des « répons » en quelque sorte, une sorte de messe jusqu’auboutisme consacrée à l’athéisme, l’ériger en culte c’est singer les religions. Monsieur, voulez vous que l’on parle du courage de défendre ses convictions ?, alors allons y , s’engager dans la résistance puis dans l’armée à 48 ans comme mon grand père pour lutter contre la nazisme, militer contre la guerre en Algérie et être emprisonné pour cela comme mon oncle Pierre en 1956, être matraquée et piétinée au métro Charonne en 1962 en manifestant contre l’OAS comme ma Tante Janine, être contraint à démissionner et à déménager comme mon père pour avoir refusé une promotion en échange de son silence en 1961, Oui Monsieur ça c’est faire preuve de courage de ses convictions !!
Sur le caveau de mon grand père, il n’y a pas de croix, parce qu’il était athée ainsi que trois des autres membres de ma famille qui reposent avec lui, par contre à coté du nom de mon oncle Gaston, il y en a une petite, parce qu’il était croyant, l’athéisme n’est pas incompatible avec la laïcité et le respect des opinions des autres.
Je rappelle pour mémoire que le 8 février 1962, une manifestation pacifiste de protestation contre les attentats commis par l’OAS fut réprimée au moment de la dispersion sur ordre de Maurice PAPON préfet de Police. La consigne de réprimer avec sévérité donnée par le ministre Roger FREY fut appliquée à la lettre : 9 personnes furent tuées, jetées dans la bouche du métro Charonne et écrasées par les plaques d’ égouts et autres matériaux lourds balancés par les CRS. Près d’un million de personnes ont assistées aux obsèques des victimes
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement