La Distribution des Prix au Lycée de Saint Flour en 1961

 
Le dernier jour, avant les vacances d’Été, avait lieu la distribution des prix, étant arrivé en cours d’année pendant ma sixième, je ne pouvais pas espérer un premier ou second prix, par contre j’obtins un accessit d’honneur.
 
La cérémonie avait lieu au théâtre municipal de Saint Flour, juste derrière le lycée. Tous les parents étaient là, les professeurs trônaient sur l’estrade, revêtus de leur robe noire, comme les avocats. Monsieur CHEVALEYRE, le principal, fit un grand discours, puis classe après classe, avaient lieu la remise des prix, d’abord les prix d’excellence, puis, matière par matière, les premiers, et les seconds prix, ensuite les accessits dans le même ordre. Ça prenait du temps ! ! ! !, Je reçus une brochure sur les merveilles naturelles aux États Unis. Après cela, les familles invitaient au café le prof principal de leur petit génie, et commençaient à tirer des plans sur la comète avec eux, c’est formidable à quels brillants avenir nous étions tous promis ! ! !. Même le censeur ne tarissait pas d’éloge sur ma petite personne, j’en conclus que s’il me collait aussi souvent, c’était vraisemblablement parce qu’il ne pouvait se passer de moi le Week-End.
Une fois rentré à la maison je croyais naïvement être en vacances et en avoir fini avec les cours, Erreur, grosse Erreur, mes parents avaient eu l’idée, de peur que je m’ennuis, de m’inscrire à l’école primaire de Saint ALBAN qui fermait quinze jours après le lycée, je me retrouvais donc en Cours Supérieur dans la classe de Monsieur Théo ROBERT avec mon frère Jean Claude.
A la fin de la cinquième un modeste accessit me valut une revue de quelques pages et en quatrième, je fus épargné de l’effort de monter sur l’estrade me contentant de la simple satisfaction d’être arrivé à obtenir de justesse mon passage en troisième, à condition que je passe en section moderne et que j’abandonne définitivement l’illusion de devenir un grand latiniste.
Je revendis avec un immense plaisir mon GAFFIOT, dictionnaire de latin fort encombrant mais très utile pour traduire la guerre des Gaules.
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement