Les Sorcières de ROUFFACH

 
Ce petit texte figurait en avant propos, d’un rapport de stage rédigé en 1997 après un séjour de trois semaines en Alsace pendant ma formation de Cadre- Infirmier. Il était même illustré par un dessin de mon père. Je le dédis aujourd’hui à la sorcière de NAJAC.

 Sorcière NAJAC

La sorcière de NAJAC

Si l'on devait donner à l'ALSACE le titre de "Pays des sorcières", ROUFFACH en deviendrait certainement la capitale.
Vers la mi-Juillet, cette petite ville consacre à ces personnages une très grande fête. Il y a aussi à ROUFFACH un bâtiment qui porte le nom de "Tour des sorcières" et au pied du quel se trouve un restaurant décoré de mannequins à leur effigie.

Pourtant celles qui donnèrent leur nom à ce monument n'avaient que très peu de rapport avec ces personnages de légende juchés sur leur balai. Car, elles étaient des êtres de chair et de sang, et les séjours qu'elles effectuaient dans la tour de ROUFFACH n’avaient rien ni de touristiques, ni de gastronomiques. C'était ici qu'elles étaient soumises à la question,torturées,emprisonnées avant d'être conduites à la potence et au bûcher.

Ces femmes, victimes de la bêtise humaine, étaient les ancêtres des infirmières. C'était des guérisseuses qui savaient panser les plaies de l'âme et du corps. C'est à elles que les autres femmes confiaient leurs peines, leurs amours, leurs inquiétudes et leurs angoisses face à la sexualité et à la maternité. Le planning familial, la conseillère conjugale, la psychothérapeute, la sage femme ce sont les "sorcières" qui les ont incarnés au Moyen-âge, et c'est l’IVG qui a souvent servi de prétexte pour les livrer au bourreau. Bien sûr ,parfois ..,souvent ..,ce n'était que remèdes de "Bonnes Femmes", mais l'ignorance des "sorcières" n'avait rien à envier à celle des Médecins de l'époque et de l'expérience des unes et de celle des autres sont nées science et conscience de leurs successeurs.

C'est parce que je rejette l'intolérance et ses cortèges d’inquisiteurs que je me permets, Mesdames les sorcières, de vous rendre cet hommage profondément sincère et de vous demander de veiller sur nous, infirmiers d’aujourd’hui, mais aussi et surtout parce qu’ils en auront grand besoin, de veiller sur les infirmières et infirmiers de demain.



Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement