Le Venteux Ventoux des Vantards

 
Bon, il faut que je vous raconte le tour de France, du moins tel que moi, Janou Grain de Sel, l’ai vu, parce que si on vous dit « Le Ventoux », vous imaginez la foule, l’attente sous le Soleil, pour ne rien voir, et des heures à languir sur votre rocher en attendant qu’on ré-ouvre la route vers les vingt heures après que le dernier convoi officiel soit redescendu prioritairement pour être à l’heure sur les champs Elysée le lendemain…. Nous avec mon Papou, ma Mamie Zette et mon Tonton Robert, nous avons passé une belle journée, tranquilles, sans stress, les doigts en éventail, mais, le plus simple est de tout reprendre par le début.

D’abord, la veille, nous avons été dans le champs de lavandes de mon Tonton Robert, nous avons coupé quelques bouquets avant d’aller nous installer au pied du Mont Ventoux, au col de Fontaube, 

le soir nous sommes allé nous promener à pied, nous avons admiré le coucher de Soleil sur les rochers qui rougissaient de plaisir en nous accueillant.  

 

Le Samedi Matin, quelques personnes sont venus se mettre à coté de nous, mais nous avions beaucoup de place, à midi, la caravane est arrivée, nous lançant des casquettes, des sacs, des stylos, des porte clés, des bonbons, des magnettes, des petites bouteilles d’eau, je ne savais pas ou mettre tous ces cadeaux que me faisait passer ma Mamie Zette sur le talus où j’étais bien en sécurité, Nous en avons rempli deux grands sacs, ainsi que Tonton Robert. Les gendarmes en moto rigolaient quand mon Papou leur demandaient de faire attention aux radars. Y’avait de grosses bêtes sur de petites voitures, des chevaux du tiercé, et même un « cochonou » qui jetait du saucisson en sachets.

Mais, le plus drôle, ce sont ces types qui ont loupé le passage de la caravane, ils essayaient de les rattraper en « vélo » quelle idée farfelue. C’était stupéfiant de les voir passer si vite, l’envie de manger du « cochonou » les avait dopés.  Le soir, on les a vu à la télé, et bien croyez moi si vous voulez, mais ils sont arrivés trop tard en haut du Ventoux, la caravane était déjà repartie




Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement