K par K , un dôle de cas désespérant

 
 
« Allo l’agence maritime K par K ? »
« Heu, non monsieur, K par K c’est les fenêtres …. »
« Ah bon, désolé mais depuis 6 mois que vous me menez en bateau je croyais que vous étiez une agence de voyage. !!! »
Ah ben oui, il faut essayer de le prendre du bon coté, parce que sans cela il y aurait longtemps que j’aurai pété les plombs. Pour faire les beaux dans mon impasse, « ils » étaient là, véritable opération commando, et que je te cite tel ou tel voisin qui ont eu recours à leur service, et que je te promets du travail bien fait. D’habitude j’éconduis poliment, mais, il se trouve (comme dirait ma voisine Eugénia) que justement j’avais besoin de changer une fenêtre et une porte fenêtre et que je comptais m’adresser à eux sur la recommandation de la Simone. Donc nous laissons entrer l’un des jeunes démarcheurs qui arpentaient notre rue.
Ok pour un devis, c’est cher, mais, le produit est conforme à ce que nous cherchions, les délais ? Huit semaines maxi après le passage du métreur, au delà, « ils » nous verseront 5% d’indemnités de compensation. Mon démarcheur sort son portable, et, très mauvais comédiens fait semblant d’appeler son patron, parle de notre gentillesse, puis l’air « ravi » il nous informe qu’il nous est accordé 5% de remise sur la facture si nous acceptons de mettre, durant un mois, un panneau sur notre barrière indiquant que les travaux ont été effectués par K par K. Nous ne sommes pas dupes mais c’est toujours ça de pris et nous passons contrat le 4 Mai 2010, le métreur passe le 19 du même mois, ce qui nous amène au 14 juillet pour les travaux, AU PLUS TARD !!!!!!!
Puis on est passé au financement, 10% à la commande le reste en un certain nombres de mensualités de 90 €, Je propose de payer en une seule fois, mais non, le vendeur insiste, insiste, insiste …………… je fini par céder lorsqu’il me dit que les 90 € sont un minimum et que je peux tout régler en une seule mensualité. Donc en fait, au lieu de vendre un produit, « ils » t’en vendent deux : les fenêtres et un crédit à la consommation, c’est à la limite de la vente forcée et de la concurrence déloyale (mais ce n’est pas moi qui vais plaindre les banques).
Comme vous voyez, c’est déjà pas mal pour un début, mais attendez la suite, vers le 1er juillet je reçois un appel de mon démarcheur me disant qu’il y a un petit problème, « ils » n’ont pas de serrure de la même couleur que les montants, il me faut donc, soit changer de type de serrure, soit changer la nuance de la couleur.
« Mais  rassurez vous, ça ne retarde en rien votre projet l’usine attend votre décision, je passe demain matin pour vous montrer la palette des couleurs ».
Le lendemain, j’attends donc mon bonhomme : personne !!! A midi il me téléphone
« J’ai eu un contretemps, je passe sans faute cet Après Midi ».
Je l’attendrai certainement encore si ne je l’avais pas appelé deux jours plus tard ; monsieur n’avait pas eu le temps de passer, mais n’avait pas cru bon d’avoir l’élémentaire politesse de me téléphoner. Il passe enfin à la maison et doit admettre que cela devient difficile de m’installer les fenêtres avant le quatorze Juillet, il y aura donc un retard d’une petite semaine m’affirme-t-il.
Or le 19 juillet je reçois un courrier en recommandé m’annonçant : « un report de livraison de vos menuiseries, K par K s’engage à faire le maximum pour programmer votre installation dans les meilleurs délais ». N’étant pas particulièrement naïf je me doute bien qu’en raison des vacances je ne serai pas livré avant la rentrée.
Début Septembre j’appelle l’agence, et là, surprise, j’ai « droit » à un nouveau report, mes fenêtres seront confectionnées à la fin du mois et montées début Octobre. Entre temps, le démarcheur étant venu chez ma voisine, j’en profite pour lui faire part de mon mécontentement. Début octobre l’agence me rappelle, les fenêtres sont prêtes et nous fixons la date du 15 du mois pour l’installation. (Arrivée des ouvriers prévue entre 8.30 et 9 heures), le tout confirmé par courrier.
Le jour dit, je dégage nos véhicules pour que les ouvriers puissent se garer devant chez moi,  mais à 9 heures 30 je reçois un appel de l’agence.
« Nous ne pouvons pas venir, les menuiseries ne sont pas arrivées,  à cause des grèves nos camions sont coincés sur les routes » Seulement voilà, le 15 Octobre, il n’y a pas encore pénurie de carburant !!!!!  Je demande à la secrétaire d’arrêter de se foutre de moi.
« Nous ne sommes pas en mai 1968 et les menuiseries étaient censées être déjà à votre dépôt de Nîmes »
 Je me mets en colère et j’émets l’hypothèse que K par K étant contraint de me verser une indemnité pour délais dépassés n’en a plus rien à foutre, qu’ils aient six jours, six semaines ou six mois de retard l’indemnité est la même, donc, ils font passer en priorité les clients qui sont à la limite de ce délais. La dame me passe son directeur, qui, lui me dit que mon colis est prêt et qu’il partira le dimanche soir de l’usine.
« Ah bon, je croyais qu’il était coincé sur la route, en fait il n’a pas quitter le dépôt de Nantes !!! »
« Si vous ne me croyez pas venez voir dans nos hangars à Nîmes si vous le trouvez »
« Si je viens à Nîmes c’est vous qui trouverez mon poing au milieu de votre figure »
« Si vous m’en mettez un, je vous en colle deux »
« Attendez de me voir et vous verrez si vous aurez encore envie de m’en coller deux, je ne ferai pas le voyage pour rien »
Enfin bon, vous voyez l’ambiance, je démonte toute son argumentation et je lui signifie que je ne crois plus en ses mensonges. Au bout du compte, il me fixe comme date des travaux le 22 Octobre et concède 10% de pénalité sur le prix.
Deux jours avant, alors que je suis absent (heureusement pour les oreilles de la secrétaire) ma femme reçoit un appel
« Nous ne pourrons pas venir le 22, nous reportons au 29 mais plus vraisemblablement au 5 Novembre »
Bien entendu le 29 octobre et le 5 Novembre passèrent sans plus de nouvelles, D’où mon coup de téléphone le 6 /
« Allo l’agence maritime K par K ?....etc. etc. ......... »
Panique du monsieur,
«  Je vais me renseigner, je vous rappelle d’ici ce soir, au pire …. »
« Parce que ça peut être pire ? »
Eh bien oui, le 17 Novembre ENFIN !!! mes fenêtres sont posées mais il manque une gâche et une poignée n’est pas conforme. Pas de soucis, dans les quinze jours nous remédierons au problème et nous vous verserons les 10% de pénalités.
(D’où le deuxième avantage pour eux de vous refiler un crédit, vous ne pouvez pas déduire vous-même les 10% de la facture !!!!!)
Les semaines ont passées, et ce n’est que le 5 Janvier qu’un ouvrier est venu pour la gâche et la poignée, et là, après avoir examiné le montage, ce monsieur me dit
« Il ne faut pas de gâche à votre porte !! »
« Mais à quoi sert le pêne sur la serrure  ???? »
« A Rien !!!! Il vous faut bloquer votre porte comme si vous la fermiez à clef !!! »
En fait ce monsieur est venu juste pour changer une tête de vis qui n’était pas de la bonne couleur !!

ET BIEN SUR !!!! A CE JOUR JE N’AI PAS TOUCHÉ LES 10% QU’ILS ME DOIVENT !!!

logo K PAR K Change votre fene__tre cas par cas.jpg



Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement