Le Georges et les Couillonades

 
Le Georges m’avait fait dire qu’il voulait me voir, je n’étais pas contre, bien au contraire, mais j’étais bien embarrassé d’être en retard à son rendez vous. Il avait « garer » son troupeau dans les lavandes, car avec lui, pas besoin de désherbant, ni d’engrais, c’est « fumé » Bio, ses « bédigues » retaillent par la même occasion les pieds des « baillasses » ce qui ajoute à l’esthétisme du champ même après la coupe des fleurs. Assis sur une pierre, il m’attendait, une enveloppe à la main. Vous connaissez les vieux paysans, avec eux, il fait savoir patienter, respecter les rituels et ne jamais aborder directement la raison pour laquelle on se rencontre. Il y a des préliminaires indispensables auxquels nul ne peut échapper, comme la pluie et le beau temps, la dernière bourde du maire, et les amours de la « Cricri », dont je te parlerai un de ces jours. Aujourd’hui, nous n’avons pas eu trop à nous creuser la tête pour trouver un sujet de conversation. Faut te dire, qu’en arrivant Samedi à la maison familiale, nous avions eu quelques mauvaises surprises, la « Miquette », en voulant épousseter les coussins de la véranda avait trouvé sous l’un d’entre eux un serpent mort. Une cinquantaine de centimètre, corps trapu, queue courte et la pupille fendue, pas de doute, la bestiole était une vipère de la plus belle espèce, sûrement la même qui avait laissé sa mue 15 jours plus tôt sur la terrasse. A peine je venais de la jeter dans le jardin que ma « Dame Zette » m’appelle « Il y en a une autre, mais vivante cette fois, la Miquette la tient en respect avec le balai » (courageuse la Miquette !!!). Ça faisait au moins huit ans que nous n’en avions pas vu si près de la maison. En principe, les serpents, couleuvres ou vipères, je les laisse en vie, mais là, sous la véranda, la cohabitation paraissait difficile surtout avec ma Jeannou qui n’a peur de rien malgré ses trente mois. Armé d’une pelle, je m’étais vu dans l’obligation de faire un sort à la « serpateuille », bien que ce fût une couleuvre cette fois ci. (Et moi qui croyais que les deux espèces ne coexistaient pas). Une inspection du reste de la maison (fermée depuis deux semaines) s’imposait, et je ne doutais pas que mon Georges, ne serait pas trop fâché quand je lui justifierai mon retard. Car les histoires de serpents, lui, il adore ça, il pourrait t’en parler des heures et des heures, comme celle de la vipère qui venait téter ses chèvres la nuit.
Et puis tout d’un coup, au détour d’une phrase, le Georges m’a tendu l’enveloppe en me disant, « Toi qui est intelligent, elle est où la couillonnade ? 
C’était une pub d’un magasin de vente par correspondance qui lui annonçait qu’il avait gagné un élément de jeux électronique portable. Juste à coté de cette annonce il y avait la photo d’une console NINTENDO, console d’une valeur (était-il précisé) de 200 euros. La couillonnade, comme disait Georges, elle était facile à deviner. Une console NINTENDO c’est un élément électronique, mais un élément électronique ce n’est pas obligatoirement une console NINTENDO. « J’ai compris, c’est comme pour un épagneul, c’est un chien, mais un chien, ce n’est pas forcément un épagneul »
Pour le reste, il m’a fallu cinq bonnes minutes pour trouver l’astuce qui mettait le vendeur a l’abri des réclamations, en tout, tout, tout, petit, en bas du règlement il était écrit « Les cadeaux offerts aux clientes sont les suivants :
 1°) Le premier lot : une console portable NINTENDO DS LITE et ses deux jeux « d’entraînement cérébral » d’une valeur commercial de 209.95 €.
 2°) Autres cadeaux : autant de jeux électronique portable d’une valeur commerciale de 11.90 € que de demandes enregistrées.
 « Tu vois Georges, comme ils sont sympas ils t’offrent un CD de jeux, que si tu veux t’en servir, il te faut acheter la Console que tu n’as pas gagnée ! ».
Le Georges s’est mis à réfléchir, puis, en clignant de l’œil, il m’a dit «  Si on me l’envoie, je l’offrirai au Capelan (le curé) pour la tombola de Noël, ça le fera fâché avec les parents du gamin qui le gagnera »
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement